Contacter le SMAC

Maison de la Jeunesse et des Sports

Boulevard Rey 
83470 Saint Maximin


Tél : 07 85 93 17 99
Mail : smac83470@gmail.com

VISITEUR

© 2015 par SMAC.

18.11.2019

Please reload

Publications récentes

Hyeres Running Days 2019

13.12.2019

1/10
Please reload

A l'affiche

Piccolo a les crocs

30.10.2016

Au SMAC en quelques années nous sommes passés d'une quinzaine à quelques 220 membres. La galerie de portrait s'est donc largement élargie.

De chronique en chronique, j'essaie d'en présenter quelques-uns.

- Ainsi, et à tout seigneur, tout honneur, il y a la STAR, qui tantôt pour Canal Plus, tantôt pour Northface multiplie les contrats et les représentations, le seul mec que je connais qui attaque ces week-ends le mercredi à midi pour faire des vidéos et des photos dans des endroits que mes pantoufles n'auraient sans doute jamais vu sans lui. Vous l'avez compris, il me fait rêver.

- Il y a bien sûr le beau-fils idéal ancien coureur cycliste , humble, gentil, souriant …etc dont le sourire en coin à chaque retour le samedi matin genre "Putaing ce que je leur ai mis" n'en finit plus de me faire rire (un peu jaune parfois).

- Il y a notre maçon jardinier, intermittent du spectacle qui vient 1 fois tous les six mois, temps nécessaire à sa récupération après la rouste mémorable qui nous afflige chaque fois qu'il est là.

- Pêle-mêle nous retrouvons notre roi de la Com' aussi fragile que photogénique qui oscille entre podium et infirmerie, sur un ratio d'un podium pour trois mois d'infirmerie.

- Il y a notre équipe nationale de "deux sans barreurs" qui ne renonce pas à chaque entrainement à vérifier si enfin son heure est venue, coule l'embarcation, répare et revient quasi religieusement reprendre son missile.

- On retrouve aussi le kiné philosophe, faux gentil, qui dès qu'il se voit le bout du nez grâce à son passé d'athlète vient défier les petits copains, les chambre pour au final repartir en clopinant et disparaitre des prompteurs pour six mois.

- Nous avons notre postier, modèle d'abnégation mais qui a du mal avec le dosage, d'aucun dirait que pour une fois qu'il y a à la Poste un mec qui en fait trop…perso je ne tire pas sur les ambulances.

- Tient au fait quand on parle d'ambulance, on a aussi notre sympathique groupe de pintades qui ces derniers temps malgré les ailes coupées font toujours autant de bruit. Dommage que la course à pied ne mette à mal que les jambes, une luxation de la langue m'aurait en plus de la tranquillité fait économiser en huiles essentielles, kiné et autres rebouteurs.

- Je passe sur la joyeuse clique des marathoniens qui s'entrainent comme des malades, 8 semaines dans l'année pour préparer leur balade sur la côte niçoise, les 44 autres semaines étant passées autour de l’apéro histoire de s’encourager pour la « Prépa Marathon »,

- De même pour notre duo brignolais plein de belles promesses mais qui pour des problèmes d'embrayage semble avoir du mal à passer la troisième.

- Il y a depuis peu un nouveau missile de 26 ans, qui un mercredi après m’avoir doctement expliqué qu’il allait sans doute se faire opérer des poumons car il avait du mal à respirer, me déposa à plus de 21km/h dans les séries de 6x1000 dans les dix minutes suivantes. Limite foutage de gueule…

 

Voilà une petite partie de notre sympathique bande, mais à vrai dire il y a surtout mon préféré…PICOLO. Que dire à part qu’il est tombé sur un mauvais karma. PICOLO est le souffre-douleur de cette joyeuse bande. Il faut le voir mon PICOLO blanc comme un linge garder un sourire coincé quand on lui demande « Alors Mathias pourquoi t’es pas venu à l’entrainement ? », d’autres lui dire qu’ils ont mis un tee-shirt fluo pour qu’il puisse les voir dans le brouillard, fallait le voir Picolo s’accrocher au duo Rossi /Pitau un soir de mars 2016, d’autres encore lui expliquer qu’avec les filles il va falloir s’y prendre autrement et ne pas tout donner dans les 45 premières secondes.

Picolo encaisse sans broncher, il affute ses crocs et ses godillots. Car Picolo mains sur les genoux,

 

tête baissée, encore essoufflé le sait, ils peuvent bien rigoler, chambrer, se gausser, un jour lui et ses 16 ans, il les déposera…non il les MASSACRERA  et ce jour là…oh putaing ce jour là…ils vont l’entendre le PICOLO

Sa grande gueule de père aura intérêt à se faire tout petit, mais alors tout petit petit. Et avec lui tous ceux qui aujourd’hui le maltraitent affectueusement. Attention mes amis, une fois de plus, jeudi Picolo a eu droit à sa séance chambrage, mais ses trois bourreaux du soir tout en rigolant se sont bien regardés et pourront vous le dire, son temps est bientôt venu, car PICOLO A LES CROCS…

 

 

 

Please reload

Réseaux sociaux